Comme on se retrouve…

Un mois après le match amical à Evron, où Le Mans avait appris ce jour-là sa rétrogradation en National, qui a depuis été annulée, Laval défie de nouveau son voisin sarthois, dans un match cette fois couperet pour le premier tour de la Coupe de la Ligue à Le Basser. Un derby, un match particulier, un match à gagner.

mimoun-ekengekeng.jpgMartin Mimoun coursant Patrick Ekeng-Ekeng lors du match amical à Evron : à l’époque, l’avenir du MFC s’annonçait bien flou. © SO

Les matchs de Coupe c’est toujours particulier, les derbys aussi, et les Laval – Le Mans de ce début de saison n’ont pas leur pareil en singularité. Le mercredi 11 juillet les deux voisins se croisaient à Evron pour un match amical inédit, au-delà du 4-1 insolent de réussite des Tango : Le Mans FC, qui s’était sauvé sportivement de justesse lors du dernier championnat de Ligue 2, venait d’apprendre sa rétrogradation administrative en National pour des raisons économiques, ce qui poussait le club au bord du gouffre sur et en dehors des terrains. Dans le même temps avait eu lieu le tirage au sort du premier tour de la Coupe de la Ligue, et le hasard laissait sans répit les deux clubs du Maine : le Stade Lavallois recevrait Le Mans FC, à condition que le club sarthois n’ait pas coulé… A peine un mois plus tard, les deux clubs vont finalement se retrouver bons amis, Le Mans FC ayant obtenu gain de cause après un énième appel auprès des instances du football français : Philippe Hinschberger est heureux que son ami Denis Zanko puisse rester à la tête de l’équipe sarthoise au niveau professionnel, et tous les mayennais se réjouissent de savoir que les voisins et amis du 72 soient encore en Ligue 2 pour cette saison 2012-2013, présageant encore de beaux derbys. Et qui va nécessiter de mettre quelque peu de côté le terme « ami ».

Il y a un mois, les deux équipes se croisaient en amical et Le Mans FC apprenait sa rétrogradation administrative en National

Pour le championnat il faudra attendre le dernier vendredi d’octobre et celui de mars pour voir lavallois et manceaux face-à-face, mais la rencontre amicale et ce premier tour de Coupe de la Ligue aideront à patienter. Car mardi c’est un match couperet qui attend les deux équipes. Bien sûr Le Mans arrivera encore un peu friable, avec une intersaison rocambolesque en coulisse donc, ayant nécessité de vider l’effectif de ses plus gros salaires, aux dépends de l’équilibre de l’équipe peut-être. L’entame de championnat est ainsi arrivée aussi violemment que délicatement : un premier match nul prometteur à Lens, où les manceaux reviennent à 2-2 après avoir été menés 2-0 d’entrée de jeu, puis une défaite au MMArena contre Dijon (1-2), mais là encore il y a des promesses pour le groupe de Denis Zanko. « Un groupe jeune et talentueux qui a besoin d’expérience » annonce Jérémie Janot, le nouveau portier sarthois qui va apporter son expérience, tout comme une autre recrue, un revenant, Olivier Thomert. Finalement de son côté avec son recrutement très jeune, et ses deux matchs nuls contre Châteauroux et Monaco, qui rapportent peu sur le plan comptable mais laissent aussi espérer de belles choses par la suite, le Stade Lavallois n’a pas un profil si éloigné que ça de son voisin du Mans. Et c’est ce qui donne encore plus d’intérêt à la rencontre de ce mardi.

Après cet été rocambolesque, les manceaux se mettent doucement en jambe ; comme Laval

Les deux équipes auront la rencontre de vendredi dernier dans les jambes, et forcément, même inconsciemment, aussi la prochaine sortie de Ligue 2 en tête : à Nantes pour Laval vendredi, à Châteauroux pour Le Mans. Peut-être y aura-t-il quelques changements des deux côtés, probablement même, bien que l’on ne voit ni Philippe Hinscberger ni Denis Zanko enclin à mettre une équipe susceptible de ne pas être assez compétitive pour tenir la dragée haute dans ce derby. Un derby qui s’annonce accrocheur, où le grand football ne sera peut-être pas légion, d’autant que ces deux équipes nourrissent des promesses mais ne sont pas encore totalement rôdées, et il ne s’agit plus de vouloir se perfectionner aux dépends du résultat, comme c’était le cas il y a un mois. Mais en un mois les choses ont changé : Le Mans fera bien partie du monde professionnel en cette saison 2012-2013, et se sent bien inspiré de venir frapper fort à Le Basser pour montrer qu’il a des ressources morales et sportives. De leur côté les Tango voient plutôt l’occasion de remporter leur premier match officiel, et s’en servir comme tremplin pour la suite. Mais pas facile de tirer des plans sur la comète avant un tel un match : un match de Coupe, un derby, un match particulier. Et faut-il rappeler, qui plus est, que le gagnant recevra soit le SCO d’Angers, soit le FC Nantes au prochain tour de la Coupe de la Ligue ?

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site