Laval doit désormais se préparer à enchaîner

Après une semaine agitée, avec le vrai-faux départ de Lindsay Rose qui doit finalement rester, et une première victoire en championnat contre Niort arrachée sans trop mériter dans les arrêts de jeu, les Tango se sont remis au travail avec un groupe au complet. En huit jours, trois matchs les attendent.

goncalves-niort.jpgAnthony Gonçalvès et les siens vont connaître une nouvelle semaine agitée, sur les terrains d'entraînement et de match cette fois. © La Nouvelle République

Oscar Ewolo a fait ses grands débuts en Tango vendredi face à Niort, Gaëtan Belaud a rejoué face aux Chamois, son remplaçant Kévin Perrot est lui-aussi remis sur pied et a retrouvé les terrains avec la réserve et s'entraîne normalement avec le reste du groupe professionnel, tout comme Lindsay Rose pour qui l'épisode d'un transfert à Lorient semble terminé pour le joueur qui va rester à Laval. Laval qui peut donc compter sur l'intégralité de son groupe, excepté Renaud Dreuslin qui se remet tranquillement d'une blessure à la cheville peut-être pas aussi grave que l'on aurait pu le croire en juillet, mais qu'il a soigné sans aucune précipitation. Ce groupe complet devrait être celui pour le reste de la saison 2012-2013 : Lindsay Rose n'étant pas parti, personne ne devrait arriver, d'autant que le Stade Lavallois n'a pas des caisses extrêmement renflouées... Le FC Lorient semble d'ailleurs s'être trouvé une autre piste prioritaire, l'auxerrois Willy Boly, et aucun autre club ne semble en mesure d'arracher le numéro 28 des Tango désormais : malgré des rumeurs immortelles autour de lui, notamment l'AS Saint-Etienne ces temps-ci, qui négocient le cas de Kurt Zouma avec Queen Park Rangers. Philippe Jan indique d'ailleurs dans Ouest-France que « la porte reste entrouverte, même si l'on préférerait le garder », alors que la page semble bien définitivement tournée – pour quelques mois – du côté du principal intéressé.

Un groupe au complet qui devrait être celui de toute la saison 2012-2013

La tendance du moment est donc bien à envisager la suite de la saison avec Lindsay Rose. Ce qui est plaisant, d'autant que le mauritanien était l'un des joueurs lavallois les plus en jambe de ce début de saison, peut-être même le meilleur sans trop de contestation possible. Et sa présence pourrait ne pas être de trop lors des prochaines échéances : au-delà de courir après une association entre contenu satisfaisant et résultat plaisant, les Tango se préparent en effet à enchaîner plusieurs matchs déterminants, qui plus est en peu de temps. En l'espace de huit jours, Arnaud Balijon et ses partenaires vont en effet enchaîner un voyage chez un ancien de Ligue 1 incontournable dans le paysage français, mais actuellement à la peine en L2, l'AJ Auxerre, puis un match couperet de Coupe de la Ligue contre le voisin et rival du SCO d'Angers, avant un match à l'instar de Niort contre Nîmes, un promu qu'il faudra battre dans l'optique de la bataille du maintien. Tous les points empochés dès maintenant ne seront pas de trop pour la suite de saison, surtout dans une Ligue 2 qui semble repartie avec la même impression que rien n'est joué, tout sera serré, et qu'il vaut mieux empocher vite un maximum de points cette saison encore. Surtout pour un club comme le Stade Lavallois, qui veut assurer sa pérennité dans le paysage du football professionnel, mais qui pour le moment peine à vraiment lancer sa saison après un mois de compétition ; et deux victoires : arrachées au bout des arrêts de jeu contre Niort, et aux tirs au but en Coupe de la Ligue face au Mans.

Auxerre, Angers, Nîmes : trois matchs en huit jours, trois matchs à gagner

La victoire en coupe face au Mans permet de passer un tour, et laisse espérer un meilleur contenu pour batailler avec Angers, tandis que le succès face à Niort est espéré comme un starting-block pour la suite de la saison. Le tout grâce à un simple coup-franc de Ludovic Gamboa au bout des arrêts de jeu... alors que Jérôme Lebouc, tout juste entré, devait tirer tous les coups de pied arrêtés restants. « Bravo à Ludo, c'est bien d'avoir changé de stratégie, commentait Philippe Hinschberger après le match, mais ne parvenant pas à encenser non plus le héros d'un match qu'il a estimé indigent. Cela aurait été bien aussi qu'il marque en première période sur une tête à bout portant... » De son côté, le numéro 11 mayennais savait que son équipe n'aurait guère le temps de savourer ce premier succès en Ligue 2 cette saison : « On s'est déjà fait reprendre de volée pour notre manque de justesse technique, et ça va être encore le cas. On n'arrive pas à gommer le négatif. » Lundi, les Tango ont réalisé deux entraînements, qui ont aussi dû être l'occasion de faire quelques mises au point individuelles et collectives, sur les terrains et dans les locaux des Gandonnières. Mardi, mercredi, jeudi : il y aura une séance à 10 heures, et vendredi la troupe lavalloise se déplace à Auxerre. A leur retour de Bourgogne, avec un ou trois points tant qu'à faire, elle aura une séance samedi et une dimanche, toutes deux à 10h30, et une lundi à 10 heures... et mardi soir c'est la réception d'Angers en Coupe. On verra la suite au fil du temps, selon la réussite de cet enchaînement.

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site