Simon Falette, la polyvalence au service de la concurrence

Attendu depuis plusieurs semaines, le défenseur gaucher polyvalent attendu depuis la préparation, dont Simon Falette est rapidement devenu l’incontournable visage, est arrivé officiellement ce mardi : sous forme d’un prêt d’un an, mais avec une volonté qui n’interdit aucune possibilité pour l’été prochain, selon le déroulement de cette saison 2012-2013.

falette-ph.jpgSimon Falette est un jeune défenseur motivé et polyvalent : c’est précisément ce que recherchait Philippe Hinschberger. © Canal Tango

Depuis la reprise de l’entraînement, le Stade Lavallois avait indiqué qu’il attendait encore trois joueurs : un gardien, un milieu défensif et un latéral gauche. Mike Vanhamel et Oscar Ewolo sont arrivés avant le championnat, Simon Falette est lui arrivé ce mercredi officiellement, mais cela fait quelques temps que le transfert était en très bonne voie. « Laval s’est vite manifesté, il y avait Istres aussi sur les rangs, indique-t-il lors de sa première conférence de presse mayennaise, lui dont la maman est d'origine lavalloise. Mais Laval joue mieux au football selon moi, l’opposition en amical me l’a confirmé. » C’est à partir de cette rencontre amicale à Changé que tout s’est décanté, Christian Gourcuff indiquant qu’un prêt serait bénéfique à son petit poulain, qui compte un match de Ligue 1. « J’ai un contrat de trois ans avec Lorient, mais il y a beaucoup de monde au-dessus de moi, confirme le principal interessé. Lorient possède un effectif très costaud en défense, aussi bien dans l’axe qu’à gauche. Etant jeune, je n’aurais pas eu beaucoup de temps de jeu puisque pour le moment je n’ai fait qu’un petit peu plus de deux ans en CFA. A partir de là j’ai trouvé un accord avec le coach pour venir ici, afin d’amener ma pierre à l’édifice et revenir plus fort ensuite, à moins de rester ici en Ligue 2. » Car le voir rester au-delà de cette saison 2012-2013 n’est pas impossible : « Il n’y a pas d’option d’achat et je pars pour un prêt, mais bien sûr qu’il est possible que je reste aussi. Mon but est de m’imposer le plus vite possible et m’installer dans le onze de départ. Cette année en tout cas, je suis lavallois. »

« Je suis un joueur physique avec une petite préférence pour l’axe, mais je suis polyvalent et peux jouer dans l’axe et sur le côté gauche ». – S.Falette

Ce prêt, c’est aussi une première étape pour celui qui est né au Mans, mais qui a fait toute ses gammes de footballeur du côté du Morbihan, au FCL : « J’y suis arrivé à l’âge de quinze ans, en 2007, avant de signer un contrat stagiaire de deux ans. Cette année aurait été ma sixième mais j’ai décidé d’être prêté ici à Laval. » A Laval, il arrive pour concurrencer Makan Traoré, seul spécialiste du poste d’arrière gauche, et pourquoi pas titiller la charnière centrale Talmont-Rose. Lui avoue d’ailleurs avoir une « petite préférence pour l’axe, mais je suis polyvalent et peux jouer aux deux postes : défenseur central et latéral », car il est un « joueur assez physique : j’aime beaucoup gagner mes duels, et à Lorient j’ai aussi appris à appliquer mes relances. » Dans l’axe ou sur un côté, il est en tout cas déterminé à se faire une place dans le onze de départ lavallois, en commençant par s’intégrer au plus vite. « J’ai découvert le groupe, je me suis entretenu avec le coach et j’ai fait de nombreux tests avec le préparateur physique. Il y a l’air d’y avoir une bonne ambiance : ça rigole mais ça travaille aussi quand il faut, indique celui qui a déjà plusieurs connaissances dans l’effectif. Mon père a coaché Ghislain Gimbert à Tours. Sinon je connais Makan Traoré du temps où il était à Châteauroux, Martin Mimoun que j’ai connu sur Paris et Bilal Hamdi de Lens que j’ai croisé plusieurs fois. J’ai des amis en commun avec eux, ça doit m’aider à m’intégrer aussi. »

« Simon a le profil que l’on recherchait, il entre dans la concurrence. » - P.Hinschberger

De son côté, Philippe Hinschberger se réjouit de l’arrivée de ce joueur qui rappelle quelque peu Nicolas Pallois, et aura pour mission de compléter l’effectif dans ce profil en défense : « Nous cherchions un garçon capable d’évoluer défenseur central ou latéral, avec un pied gauche : Simon a ce profil-là. On avait essayé Enza-Yamissi ou N’Tamé, mais Simon a semblé avoir d’avantage le profil recherché. C’est un bon mec en plus, un gentil garçon : c’est important. On tient à recruter des gens qui vont se fondre dans l’image du club et puis avoir un comportement qu’on souhaite. Il rentre dans la concurrence. » Et la concurrence est forte, mais variable avec les blessures des uns et des autres : « Nous avons une charnière à priori titulaire avec Talmont et Rose, plus le petit Dreuslin qui vient de DH : malgré son potentiel, on n’envisage pas qu’il soit titulaire tout de suite. Il y a aussi l’international béninois Jordan Adéoti, qui est un milieu de terrain défensif mais qui dépanne actuellement arrière droit, et puis au poste de latéral gauche nous n’avons que Makan Traoré : un garçon de vingt ans qui n’avait jamais joué en professionnel, même si son début de saison est très bon. En doublure il y a Corentin Rocu, qui a eu une blessure sur les six derniers mois de championnat 2011-2012 et durant la préparation. Durant les trois derniers mois l’an passé, on a vu les problèmes dès qu’il manque par exemple Belaud et Perrot, qui obligent des remaniements. » Actuellement, les deux latéraux droits sont d’ailleurs out : Simon Falette pourrait donc rapidement rentrer dans la concurrence, avec polyvalence. C’est pour ça qu’il est venu.

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×