De l'envie, des efforts, une élimination

Face à Guingamp, sous une pluie irrégulière et parfois torrentielle, les Tango ont également livré un match sur courant alternatif. Beaucoup d'envie d'entrée, mais ensuite quelques absences rédhibitoires, qui ont plombé les mayennais et leurs efforts, redoublés en fin de match.

falette-cdf-eag.jpgSimon Falette, fautif sur le second but guingampais, mais également auteur de la réduction du score lavalloise en fin de match. © SO

L'équipe-type de la soirée :

Vanhamel (5)
Perrot (6), Rose (6), Falette (5), M.Traoré (6)
Hamdi (4), Gonçalvès (6), Betsch (5,5), Gamboa (6)
Lebouc (5), Do Marcolino (4,5)

Remplaçants : Viale (non-noté), Ewolo (n-n), Le Baron (n-n)

Mike Vanhamel : Il a assuré le spectacle, en plongeant souvent sur des ballons qu'il aurait peut-être pu capter, et sur une passe en retrait qu'il dévie de la poitrine au sol. Il est également monté aux avant-postes et a tenté un centre contré en fin de partie. Pour le reste, impuissant sur le premier but, il tente de sortir gêner Giresse sur le second, en vain.

Kévin Perrot : Parfois chahuté par la vitesse d'Allaoui, à laquelle il a bien résisté, il a très souvent pris le meilleur sur Charrier et emmené plusieurs offensives dans son couloir droit. Malheureusement, il a peiné à trouver ses partenaires, se frottant à un Argelier des grands soirs.

Lindsay Rose : Il a globalement tenu Yatabaré, et les rentrées-intérieurs d'Allaoui. Offensivement, il est plusieurs fois proches de trouver la faille, avec notamment une reprise qui trouve le poteau sortant en fin de partie.

Simon Falette : Il est passé par tous les états. D'abord solide toute la première mi-temps, il manque sa passe suite à un long ballon qu'il veut protéger à la 53e minute, et Giresse devance la sortie de Vanhamel, centre pour Rouger qui marque... alors que Falette était revenu sur la ligne de but. Pour se rattraper, le numéro 4 du soir, a réduit la marque de la tête, sur coup-franc.

Makan Traoré : On l'avait revu pâlot à Plouzané, on a retrouvé le Makan vif et infatigable du début de saison ce vendredi. Sans faire de miracle, il a su bloquer son couloir gauche et y monter de temps en temps ; signant notamment un superbe slalom entre trois-quatre guingampais en première mi-temps. Malheureusement, sa frappe aux 20 mètres est trop écrasée...

Bilal Hamdi : Philippe Hinschberger lui avait redonné une chance d'exprimer son talent, en tant que titulaire. Raté. Il s'est trop rarement mis en avant, manquant d'attaque sur certains ballons. Et ne parvenant pas non plus à se défaire de cette manie de tout faire tout seul, lorsqu'il avait la balle. Dommage, quelques tentatives contrées auraient pu être de beaux centres, avec un petit peu plus d'altruisme.

Anthony Gonçalvès : D'entrée, il s'est chahuté avec Imbula. Et les deux hommes se sont ensuite livré une belle bataille, de tacles, de dribbles, de mots aussi. Gonç' a également eu quelques duels âpres avec Mathis, sans commettre tellement de fautes. Précieux à la récupération, il a en revanche peiné à amener de bons ballons offensifs.

Yohan Betsch : Il a également beaucoup donné au milieu de terrain, et touché pas mal de ballons, dont de nombreux qu'il a chipé à l'adversaire. Malheureusement, il a parfois manqué de précision dans ses projections offensives. Il a été remplacé, énervé, sous des sifflets très sévères.

Ludovic Gamboa : Beaucoup de disponibilité, de mouvement, lui qui garde un consensus inamical avec Guingamp. Malheureusement, ses efforts de débordements et repiquages axiaux, de centres et de frappes, sont restés vains.

Jérôme Lebouc : Il a été un moteur offensif, malheureusement enrayé par la défense guingampaise, ou des mésententes avec ses partenaires offensifs – notamment Do Marcolino. Il se procure quelques frappes intéressantes, mais contrées car il manque de vitesse, en cherchant notamment à se remettre sur son bon pied, et n'appuie pas suffisement une tentative au second poteau, en fin de partie.

Fabrice Do Marcolino : On ne pourra pas lui reprocher d'avoir manqué d'envie, d'idée. Mais il s'est souvent perdu dans la défense guingampaise, tombant plusieurs fois en position de hors-jeu, et peinant à combiner avec ses partenaires. Il a aussi eu du mal dans le jeu dos au but ; avec des têtes imprécises, et des gestes acrobatiques sans réussite.

Julien Viale : A peine entré en jeu, il obtient une balle de but mais place sa tête juste à côté du cadre ; alors qu'il était idéalement placé au second poteau... Pas d'autres occasions franches dans une fin de match où toute l'équipe a poussé.

Oscar Ewolo : Il s'est retrouvé en stoppeur à l'ancienne, comme l'un des rares joueurs à rester en défense, pendant que tout le monde attaquait, même Vanhamel. Quelques longs ballons inexploités pour ses partenaires.

Vincent Le Baron : Il a ramené du panache, et posé quelques problèmes à l’arrière-garde guingampaise dans le dernier quart d'heure. Il a obtenu deux corners, et tenté de dévier au fond des filets des ballons traînants ; mais comme ses partenaires, sans réussite.

L'équipe-type de la saison :

Du changement dans le onze, avec la sortie de Bilal Hamdi et la rentrée de Pierre Talmont. Ce qui occasionne une réorganisation notable. Côté moyenne, Lindsay Rose reste en tête, suivi par les récupérateurs Anthony Gonçalvès, Jordan Adéoti et Oscar Ewolo. Arnaud Balijon complète le top 5, devant une flopée d'égalité à 6,17.

Balijon (6,25)
Rose (6,5), Talmont (5,92), Falette (6,17), M.Traoré (6,17)
Gonçalvès (6,33), Ewolo (6,19), Betsch (6,17)
Perrot (6,17), Viale (5,82), Gamboa (6,17)

Remplaçants : Vanhamel (5,75), Belaud (5,78), Adéoti (6,29), Hamdi (5,75), Gimbert (5,82)

Réservistes : Ciaravino (5), Le Baron (5,29), O.Traoré (5,33), Lebouc (5,69), Do Marcolino (5,46)

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site