Tant de beauté non-récompensée...

A Nancy, Laval a réalisé son meilleur match à l'extérieur depuis bien longtemps. Mais sans récompense : la faute au réalisme nancéien, s'opposant au gâchis offensif des Tango.

Stosic jeannot asnlBenjamin Jeannot a inscrit le second but de l'ASNL, cinq minutes après l'égalisation lavalloise. © ASNL.net

Après Troyes et Niort, avant de prendre la direction de Nancy, difficile de dire si le Stade Lavallois pouvait, objectivement et réellement, signer un troisième succès consécutif à l'extérieur. Une fois le déplacement en Lorraine réalisé, la réponse est clairement : oui, il le pouvait ! Et ça aurait dû être le cas. Lors des deux précédents voyages en championnat, les Tango avaient fait parler le réalisme offensif et la solidarité défensive pour tenir bon deux succès sur la plus petite des marques (0-1). A Marcel-Picot, ce fût tout le contraire : un incroyable manque de réussite devant, une défense rarement prise à défaut mais qui doit s'incliner deux fois, et au final une défaite au sale goût de récompense pas la hauteur de la production mayennaise ; comme contre Châteauroux. « L'explication n'est pas compliquée : on n'a pas fait preuve d'efficacité, ni dans leur surface de réparation, ni dans la nôtre », synthétisait Philippe Hinschberger vendredi soir, après ce qu'il qualifie comme « le meilleur match du Stade Lavallois à l'extérieur depuis bien longtemps ».

« Le meilleur match du Stade Lavallois à l'extérieur depuis bien longtemps »

L'analyse du coach Tango mêle, inévitablement, une énorme déception à la hauteur de la satisfaction de ce qu'a réalisé son équipe. « Ce résultat nous frustre énormément : on a fait un très, très gros match », dit-il, avant d'avouer : « Je ne pensais même pas qu'on serait capable de sortir un match comme ça... » D'entrée, ses joueurs ont fait comprendre qu'ils n'étaient pas venus dans l'antre de Marcel-Picot, tel un sacrifié jeté au milieu de la cage aux lions. Dans un climat digne de la Ligue 1 - quittée par l'ASNL l'été dernier –, avec plus de 14 000 spectateurs poussant une équipe qui était en pleine bourre chez elle (3 succès de rang), Jordan Adeoti et consorts ont fait mieux que résister. A l'image du béninois, pierre angulaire du 4-1-4-1 par son placement très haut, qui projetait son équipe au pressing des lignes arrières rouges et blanches. Adeoti aurait pu ouvrir le score, Bekamenga aussi – pour ne citer qu'eux -... et finalement le Stade Lavallois a été renversé. Philippe Hinschberger ne démord pas : « On a été solide, mais on prend des buts sur des contres qu'on négocie mal. Devant, on fait preuve d'une inefficacité infâme : on a des tonnes d'occasions de but, le poteau qui ne rentre pas en première mi-temps par exemple. Ca ne voulait pas tourner pour nous ».

« On est déçus, par contre ce match doit nous guider pour l'avenir ! »

Ca n'aura pas tourné, jusqu'à cette reprise d'Antony Robic, qui relançait on ne peut plus logiquement Laval au tableau d'affichage. Mais temporairement, cinq minutes quoi... « Il n'y a pas eu de relâchement, affirme Philippe Hinschberger. On prend le deuxième en contre, à Nancy, sur un ballon perdu en attaque, alors qu'on venait d'égaliser... On se sentait tellement bien dans ce match qu'on avait forcément envie d'aller vers l'avant ». Là où tant d'équipes ont chuté par manque de culot – ce que l'on pouvait aussi reprocher parfois aux Tango en début de saison lors de leurs déplacements -, les joueurs du président Jan ont peut-être trop lâché les chevaux à Picot ; pour rattraper le manque de réalisme de la première mi-temps, qui aura finalement persisté jusqu'au bout. La volonté de se rattraper, de toujours faire mieux, même quand la production est déjà satisfaisante : difficile de la condamner. Au final, les Tango finissent 2013 sur une défaite amère, des poursuivants recollent... « On est déçus, mais par contre ce match doit nous guider pour l'avenir ! Si on reproduit des performances comme ça, on sera payé, c'est obligatoire », affirme Philippe Hinschberger.

CT

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×