Lens 0-0 Laval : Les douze combattants

Face à Lens et son douzième homme, les Tango – les onze titulaires, et Perrot entré rapidement en jeu – ont fourni une belle partie. Avec un point à la clé, et un Hinschberger conforté.

Mimoun rcl imagesport53Martin Mimoun a séduit pour sa première titularisation en Ligue 2, en étant notamment très en vue durant la première mi-temps. © Image Sport 53

Laval n'a donc pas gagné à Bollaert, et reste dans la zone de relégation. Néanmoins, Philippe Hinschberger restera en poste. Car le fameux état d'esprit défendu depuis plusieurs semaines, on l'a vu dans le brasier de Bollaert. Vingt-sept mille Sang et Or, derrière une équipe qui avait la possibilité de prendre la tête du championnat en cas de victoire. Mais Laval a tenu, en signant un second match consécutif sans encaisser de but ; avec Cappone dans les buts. L'ancien lorientais n'aura pas manqué de sollicitation ; à l'inverse du match de Clermont. Rien ne sera rentré : la faute à ses arrêts-réflexes, à un Ljuboja – par qui passait de nombreuses projections offensive – hors-sujet, et un énorme raté de Coulibaly face au but (presque) vide en deuxième mi-temps. « Notre première période a été meilleure : on était mieux équilibré, on jouait plus haut. Ce qui nous permettait de bloquer Lens, et d'engager des actions offensives. En deuxième mi-temps, on a été globalement trop bas », explique Philippe Hinschberger.

Cette fois très sollicité, Cappone a répondu présent

Laval a la première situation du match : une frappe de Renouard au-dessus (6'). Mais déjà, on sent les mayennais bien rentrés dans cette partie, jouant assez haut avec un trident Alla-Gonçalves-Mimoun bien en place. Néanmoins, Lens fait preuve de patience, et cherche des attaques rapides et placées. Après une tête de Yahia ayant frôlé la base de son montant droit (10'), Cappone entre se met en évidence sur une frappe excentré de Baal (16'). Les Tango surprennent très agréablement : à plusieurs reprises, ils ont la maîtrise du ballon durant plusieurs minutes. Sans réussir à franchir le rideau défensif lensois, avec un Bekamenga serré de très près, qui aura toutefois posé des problèmes à Yahia et consorts, notamment dos au but. Les Sang et Or auront également décoché quelques tristes tacles à retardement et dangereux, tendrement sanctionné ; à l'image de Touré (25') sur Rippert, qui aura gêné l'arrière gauche lavallois, jusqu'à son remplacement en début de seconde mi-temps. Une seconde mi-temps où Laval est bien revenu, mais a progressivement cédé du terrain à des lensois semblant lâcher les chevaux au fil des minutes.

Les joueurs n'ont pas lâché l'entraîneur, au contraire !

Laval a eu des espaces à exploiter en contre, mais ni Renouard (59') ni Tibéri (74') n'auront profité de ballon en profondeur à gauche. Areola n'a pas tremblé sur les tentatives lointaines de Gonçalves (65') et Alla (77'). En revanche, Cappone a dû sortir le grand jeu. Si Cyprien (48') et Ljuboja (54') ne l'ont guère alarmé, il a en revanche été tacler un long ballon pour Chavarria à gauche de sa surface (65'). Avant de signer l'un des gros arrêts de l'après-midi, avec un tantinet de réussite : Adeoti craque sa passe en retrait, et Touzghar devance la sortie de Cappone dans la surface, il sert Coulibaly face au but déserté... mais l'attaquant lensois frappe sur le portier lavallois qui tentait un retour désespéré, mais finalement décisif (70') ! L'ancien lorientais qui s'illustre ensuite sur un missile de Nomenjanahary (85'), qu'il claque en corner. Avant de sortir un nouvel arrêt-réflexe sur le coup de pied de coin, repris par la tête de Chavarria (86'). Cappone « a fait les arrêts qu'il fallait », les joueurs de champs ont mis « beaucoup de générosité et d’opiniâtreté, pour prendre un point qui nous fait plaisir », dixit Philippe Hinschberger. Ajoutant : « Il est plus intéressant de se dire que le Stade Lavallois a pris un point à Bollaert, que de se demander si les joueurs sont en phase avec leur coach – ce dont je ne doute pas ».

Les notes : Cappone (8) – Belaud (6,5), Adeoti (7), Couturier (6,5) , Rippert (6,5) - Alla (8), Gonçalves (6,5), Mimoun (7) – Robic (6), Bekamenga (6), Renouard (5,5). / Perrot (6,5)

CT

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×