Lindsay Rose n'est pas au bout de ses peines

Alors que le défenseur brésilien de Valenciennes, Gil, est officiellement parti, Laval et Valenciennes n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le montant du transfert de Lindsay Rose. Pire : Laval a repoussé une offre, proposant une contre-proposition, refusée par VA.

rose-penche.jpgAprès Lorient cet été, Lindsay Rose est cette fois prêt à rejoindre Valenciennes... mais attends encore, de façon interminable, un accord entre les deux clubs. © SO

Avec le dossier Djellabi, et l'officialisation de Jean Costa qui remet le feu sur la réorganisation de l'organigramme, on en aurait presque oublié l'autre gros dossier de ce début d'année 2013. LE gros dossier, même. Celui censé renflouer les caisses du Stade Lavallois, l'aider à avoir d'autres projets éventuels d'ici la fin du marché des transferts de janvier ; et mettre fin à un feuilleton exténuant. Partira, partira pas, motivé, tête ailleurs... Cet hiver, il semble acquis que Lindsay Rose va quitter Laval : Philippe Hinschberger comme Philippe Jan sont prêts à le laisser partir. A condition qu'un remplaçant soit trouvé (Fabien Laurenti?), et qu'il y ait la compensation financière logique ; pour un espoir de 20 ans, comptant déjà 69 rencontres de Ligue 2, international français U21, à qui il reste un an et demi de contrat. Comme l'été dernier avec Lorient, mais cette fois sous autorisation du Stade Lavallois, Lindsay Rose – plus que jamais bouillant à l'idée de découvrir la Ligue 1 – semble s'être rapidement mis d'accord avec Valenciennes. Qui serait d'accord avec lui. Et qui apparaît comme le seul véritable prétendant à son acquisition – surtout depuis que Rennes a recruté John Mensah.

Laval refuse une première offre, Valenciennes refuse une contre-proposition

En attirant le numéro 28 Tango, le VAFC compte ainsi compenser le départ officiel de Gil, et le possible de Nicolas Isimat-Mirin. Le transfert de Gil a été conclu ce mercredi. Pourtant, le transfert de Lindsay Rose ne s'en est pas ressenti accéléré pour autant. Au contraire... Les négociations financières entre les deux clubs, qui n'auraient dû être que quelques bredouilles, retardant un transfert qui paraissait cette fois inéluctable, s'éternisent. Et cela va à l'encontre d'un arrangement imminent, comme on l'envisageait depuis quelques jours. Valenciennes a pourtant fourni au moins une offre, le week-end dernier ; via son directeur sportif Pierre Wantiez. La proposition actuelle nordiste, tournerait autour d'un million plus bonus. Ce qu'a évidemment refusé, sans traîner, Philippe Jan ; qui parlait de trois millions cet été avec le FC Lorient. Mais il n'a pas fermé, la porte : au contraire, il a envoyé une contre-proposition, indiquant un montant plus raisonnable à partir duquel il serait possible de négocier sérieusement (deux millions à peu près, selon bonus). C'est là que le bât blesse, car les deux présidents s'adonnent à un dialogue de sourds, inquiétant pour le dénouement de cette affaire.

« Laval a des ambitions dignes d'un champion d'Angleterre ou d'Allemagne »

Philippe Jan pour RMC ce mercredi : « Lindsay Rose est un grand espoir et un garçon intelligent. Je ne peux pas m’opposer à son départ. Mais pour l’instant, Valenciennes a refusé notre contre-proposition ». Réponse du président valenciennois, Jean-Raymond Legrand sur le site du 10 Sport : « Oui, c'est un joueur qui nous intéresse, mais on ne s’entend pas trop avec son club (Laval) qui a des ambitions dignes d’un champion d’Angleterre ou d’Allemagne. Il faut rester les pieds sur terre. On ne fera pas de folie. On discute, mais aujourd’hui on est loin d‘être tombés d’accord avec Laval, qui a des ambitions exceptionnellement hautes. On va passer à autre chose ». Sur RMC, Legrand a ajouté comme seule réaction ce mercredi soir : « Nous actions d'autres pistes pour le moment ». Legrand qui se réjouissait il y a quelques jours, d'avoir revendu Gil plus cher qu'il ne l'avait acheté, avec « une plus-value de 30% ». Aujourd'hui, il refuse de partager sa générosité avec le Stade Lavallois, pour qui deux millions ne semble être qu'un minimum compensatoire. En attendant, Lindsay Rose est dans l'expectative. Et demeure lavallois. Jusqu'à un dénouement nordiste ; pour peu qu'il y en est un.

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site