Erwan Quintin, nouveau latéral gauche

A la veille de la reprise de l'entraînement, le Stade Lavallois a officialisé sa deuxième recrue de l'été : Erwan Quintin, arrière latéral gauche de 31 ans, remis de son accident de janvier.

Quintin arles france3Erwan Quintin souhaite retrouver de la stabilité avec Laval. © France3.fr

Julien Viale ne posera pas seul, demain mardi à la reprise de l'entraînement, sur la photo des recrues déjà officialisées. Ce lundi, le Stade Lavallois a en effet annoncé l'arrivée de son nouvel arrière latéral gauche : Erwan Quintin, 31 ans, qui se décrit comme « endurant, qui aime anticiper, se projeter vers l'avant et le jeu rapide au sol ». Le profil-type du joueur expérimenté de Ligue 2, discret mais efficace. Même si le néo-Tango avait fait parler de lui dans la presse nationale malgré lui en janvier dernier. Fraîchement arrivé à Châteauroux, il avait connu une grave blessure lors d'un duel aérien contre Clermont : « multiples fractures du nez, fracture de la mâchoire, fracture du plancher orbital, le palet fissuré, la lèvre ouverte, entorse du rachis crânien », et de longs mois à l'écart des terrains.

Plus aucune séquelle de son accident

Revenu pour la dernière rencontre de championnat avec la Berrichonne, Erwan Quintin arrive à Laval pour définitivement rebondir. Châteauroux a été relégué, de même que l'AC Arles-Avignon où il avait débuté la saison 2014-2015. « Je ne trouvais plus de plaisir sur mes six derniers mois à l'ACA, c'est pour ça que j'ai voulu quitter le club en décembre », explique celui qui portera le numéro 25 à Laval. « Ca n'a pas été facile non plus à Châteauroux avec mon accident, mais j'ai été beaucoup soutenu. Je me suis rétabli, je n'ai pas de séquelles ». Formé à Vannes de 13 à 18 ans, c'est sous le maillot du VOC qu'il avait débuté en professionnel (après des passages à Bordeaux, Sannois-Saint-Gratien et Nîmes) ; avec une montée en Ligue 2 et une finale de Coupe de la Ligue à la clé.

Retour à l'expérience sur le côté gauche

A Laval, Erwan Quintin espère retrouver le plaisir du jeu, de l'esprit d'équipe : « je veux m'épanouir ici, le club reste sur la dynamique de l'année dernière ». Les négociations ont été rapides : « j'ai eu Jean Costa et Denis Zanko au téléphone, on est tombé d'accord tout de suite », indique celui qui avait une touche concrète en Ligue 2 et d'autres plus incertaines. « Mais mon choix était vite vu » explique celui qui succédera donc à Pierre-Yves Polomat, dont le retour semble définitivement avorté. Les négociations continuent toutefois avec Saint-Etienne, pour Guirassy notamment. Laval continue également à prospecter pour son mercato : un défenseur central (selon l'issue du dossier Couturier, toujours en négociation), un milieu latéral et un attaquant sont notamment espérés.

CT

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site