Et si Arnaud Balijon partait ?

Installé dans les buts du Stade Lavallois depuis cinq ans, Arnaud Balijon pourrait rejoindre la Ligue 1 cet été : Troyes, promu cette année, semble en effet bien placé pour l’acquérir, malgré quelques points peu clairs.

balijon-unfp.jpgAprès cinq saisons au Stade Lavallois, Arnaud Balijon pourrait plier bagages vers l’élite. © SO

C’est chaque été le même refrain, avec quelques variations de couplet : Laval doit reconstruire une équipe en faisant face au départ de certains de ses meilleurs éléments. Romain Hamouma en 2010, Ludovic Genest il y a un an : cette intersaison 2012 ne fera pas exception avec Franck Signorino, Lindsay Rose ou encore Anthony Losilla qui sont notamment appelés à migrer en Ligue 1. Mais chaque été les Tango peuvent aussi se tarer de conserver au sein de l’effectif un joueur « importantissime », à un poste non-moins important : le gardien de but Arnaud Balijon. Les doublures se sont succédées depuis cinq ans qu’il est là (Grondin, Vincent, Bruel, Pichot, Aubeneau, Hautbois…), lui n’a jamais bougé (outre sa grave blessure au genou en début de saison 2009-2010). Du moins, jusqu’à cet été.

Promu cette saison, Troyes lui ouvre les portes de la Ligue 1

Car une rumeur est débarquée dans la presse en cette fin de semaine, une rumeur pas négligeable puisqu’elle provient de France Football, confortée par plusieurs médias : le gardien et numéro 16 du Stade Lavallois pourrait découvrir la Ligue 1, division à laquelle tous les supporters mayennais et adeptes de la Ligue 2 s’accordent à dire que Balijon doit un jour évoluer. Il pourrait donc le faire à partir de cet été du haut de ses 28 ans, alors qu’il lui reste un an de contrat avec les Tango : c’est l’ESTAC, promu à l’issue de la saison dernière, qui pourrait bénéficier de l’arrivée de l’ancien rémois. Troyes est géographiquement proche de Reims : beaucoup le voit comme un avantage pour se rapprocher de ses racines, sa ville natale, là où il a débuté le football professionnel. On peut également voir ça différemment, en considérant la rivalité entre les deux clubs de la région Champagne-Ardennes.

Troyes : entre restrictions budgétaires et rivalité avec Reims

Arnaud Balijon est un fidèle : cinq ans à Reims, cinq ans à Laval (avec des saisons en National et Ligue 2 au sein de ces deux clubs) ; il demeure attaché au club de la Marne, comme il l’est à celui de Mayenne, ce qui ne l’empêchera pas de le quitter tôt ou tard, pour goûter à plus d’ambitions. Ca pourrait donc être cet été si la rumeur troyenne se confirme ; en dépit des affirmations comme quoi le club de l’Aube aurait de sacrées restrictions financières. En cas de transfert, Laval récupérerait quelques billets dans la transaction, et pourra difficilement faire le mur pour garder l’un de ses emblèmes des années 2000, qui a repoussé les sirènes des courtisassions depuis de nombreux mercatos, afin de rester aider le Stade Lavallois dans sa mission remontée de National, puis maintien en Ligue 2. Le Stade Lavallois devrait alors se trouver un nouveau dernier rempart : la fin d’une histoire, une nouvelle qui commencerait. Mais pour l’instant rien n’est fait.

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site