Laval 0-2 Le Havre : Dernier match à domicile… à la lavalloise

Sur un parfum de vacances et nonchalance, les Tango se sont inclinés pour leur dernière rencontre à domicile de la saison : face à eux des havrais pas sereins et mal en point, mais qui ont assuré leur maintien à force d’abnégation… contre des lavallois passifs.

talmont-hac.jpg

Laval et Le Havre ont assuré mathématiquement leur maintien en Ligue 2 lors de cette 37e journée, avec une motivation très différente. © SO du HAC

Par respect de soi-même et de ceux qui sont attachés au club, ainsi que par souci d’équité sur cette fin de saison indécise, le Stade Lavallois avait à cœur de finir le mieux possible sur le terrain, et de fait au classement. En étant obnubiler par l'idée de ne fausser en aucun cas l’issue de la saison, face à des adversaires qui avaient encore des ambitions-couperet : montée ou maintien. C’était le cas du Havre, qui pouvait s’assurer de rester en Ligue 2 en cas de victoire, combinée à une défaite de Metz. Les Grenats ont perdu : ils sont relégués, puisque dans le même temps le HAC est venu prendre trois points à Le Basser, fêtant comme un titre ce maintien avec la double centaine de supporters qui avaient fait le déplacement dans le parcage. Les médias normands se laissaient eux aller à des compliments sans modération, notamment les radios locales… Pourtant avec un tantinet de subjectivité, difficile de ne pas analyser à un moment, d’une façon ou d’une autre, que Laval a laissé filer ce match en faveur des visiteurs.

Lavallois amorphes, havrais super-motivés, M.Buquet limite : comment espérer une autre issue ?

D’entrée les Ciel et Marine ont mis bien plus de panache, et si le premier tir est mayennais par l’intermédiaire de Renouard qui frappe à côté (6e), Mendes répond vite et trouve sur sa route Balijon (10e) ; avant que la domination havraise ne se concrétise rapidement. Peut-être pas licitement : parti à l’extrême limite du hors-jeu, Rivière résiste au retour de Pallois et conclut d’un lob acrobatique – et plein de réussite – qui arrive dans la lucarne de Balijon, venu à sa rencontre (0-1, 15e). Le Havre est décidé à continuer de pousser : Mahrez rate son ballon piqué (24e), et l’arbitrage de M.Buquet est loin de défavoriser les havrais, notamment sur un choc Renouard-Nestor dans la surface de réparation normande (30e). La blessure de Genton, contraignant le stoppeur à sortir avant la pause comme la saison passée déjà à Le Basser, ne déstabilisera pas les visiteurs qui rentrent avec l’avantage à la mi-temps. Et vont le doubler au retour des vestiaires : Marhez lance Mendes qui cueille à froid les Tango, venant défier Balijon qu’il crochète, avant de pousser dans le but vide (0-2, 49e).

Assommés dès le début de la seconde période, Laval n’a que quelques sursauts sur corner en fin de partie

Cinq minutes après la pause, la rencontre est pliée : d’autant que Laval ne réagit pas et Balijon, ainsi que sa défense pas toujours impériale mais qui fait des efforts, doit rester vigilent pour empêcher de voir une troisième fois ses filets trembler. En tribune ça grogne, ça n’encourage plus, ça chambre : des « Olé » lors des passes havraises, des chants plus ou moins fins, type « Laval est en vacances » ou « Le championnat c’est 38 journées » s’enchaînent, les supporters – venus nombreux pour ce dernier match de la saison à domicile – quittent le stade avant la fin de la rencontre. Moment où les Tango frisent avec l’orgueil… sur coups de pied arrêtés : un premier corner est cafouillé, puis dégagé (66e) ; Pallois trouve ensuite la barre en frappant au second poteau sur un service de Lebouc (74e) ; avant que Levrat ne voit Placide sauver sur sa ligne en deux temps (85e). Fin de match amorphe sur le terrain pour Laval – dans la lignée de toute la rencontre -, ce qui n’empêche pas quelques poignets de mains et échanges amicaux après la rencontre entre joueurs et supporters. Dans une ambiance chaleureuse, comme si la saison était finie. Pourtant, il reste bien encore un match à Clermont avant les vacances, les vraies, les officielles.

Charles.T

STADE LAVALLOIS MFC 0-2 LE HAVRE ATHLETIQUE CLUB (0-1)

37e journée de Ligue 2 - Stade Francis Le Basser.

Arbitre : M.Ruddy Buquet - 6 422 spectateurs.

BUTS : Le Havre : Rivière (15e), Mendes (50e).

AVERTISSEMENT : Gimbert (82e).

LAVAL : Balijon (c) - Rose, Pallois, Talmont, Signorino - Le Baron (Gimbert, 59e), Losilla (Levrat, 72e), Gonçalvès, Renouard - Viale (Lebouc, 61e), Do Marcolino. Non entrés : Hautbois, Gamboa. Entraîneur : Philippe Hinschberger.

LE HAVRE : Placide - Nestor, Genton (c, Rivierez, 43e), Louvion, Mendy - Mahrez (Le Marchand, 87e), Zola, Mesloub, Bonnet - Y. Rivière, Mendes (Alo’o Efoulou, 75e). Non entrés : Boucher, Fanchone. Entraîneur : Cédric Daury.

© Allez-Laval.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site