Sondage n°11 : Antoine Ponroy va-t-il/doit-il rejouer ?

Nos sondages continuent leur alternance entre l’équipe en général et un joueur en particulier (un peu malgré nous : on s’adapte à l’actualité) : cette semaine, Antoine Ponroy est à l’honneur.

ponroy-tours.jpgSa titularisation contre Tours est-elle la dernière de la saison ou va-t-elle, au contraire, le relancer ? © SO

Arrivé dans les premiers jours du mercato d’été 2011, l’ancien joueur d’Evian Thonon-Gaillard, qui sortait d’un prêt réussi au Paris FC en National, devait être la doublure de la nouvelle charnière centrale Rose-Talmont. Il a participé à plusieurs matchs amicaux, et été jeté dans le grand bain (malgré lui) en début de saison ; notamment lors de la 1ere journée contre Clermont où il a remplacé au pied levé Lindsay Rose, « puni » pour être arrivé en retard au révei musculaire du matin. Antoine Ponroy a rejoué fin août contre Istres, avant de disparaître complètement de la circulation ; ou presque. Pas épargné par les blessures (notamment à la hanche), il a grignoté des bouts de matchs en réserve, où il s’est notamment mué, en plus d'un défenseur central assez solide, en capitaine et buteur. Avec l’équipe première, il n’a eu droit qu’aux matchs de Coupe de France contre La Suze et Sannois Saint-Gratien en dépanneur, alors qu’en Ligue 2 Philippe Hinschberger lui préférait Anthony Losilla, voire Nicolas Pallois plus récemment.

Mais vendredi dernier, la ribambelle d’absences défensives (Talmont, Rose, Belaud, Gonçalvès, Levrat) a obligé le staff mayennais à ressortir de son chapeau le grand blond au numéro 21, associé à Pallois en charnière centrale. Face à Tours, Ponroy n’a certes pas été un modèle de solidité et sérénité, mais il n’est pas directement incriminable sur les deux buts, et a paru plus tranchant qu’en début de saison ; se basant sur des interventions hautes avec un sens de l’anticipation efficace. Cependant, pas sûr que cette performance encourageante ne lui permettra de rejouer en cette fin de saison ; à moins d’une nouvelle hécatombe derrière… Ou à moins que, comme Nicolas Pallois, Antoine Ponroy ne soit à son tour la recrue qui joue en début de saison, est flanqué au placard de nombreux mois dont il ne sort qu’en Coupe, avant d’avoir de nouveau sa chance sur les derniers matchs.

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site