Sondage n°26 : Êtes-vous favorables à une ré-utilisation du 4-3-3 ?

A Sedan, Philippe Hinschberger a fait débuter son équipe dans une organisation atypique, déjà utilisée avec parcimonie la saison dernière. Souhaitez-vous que ce schéma en 4-3-3 soit remis en place ?

o-traore-sedan.jpg

Le 4-3-3, une formule qui pourrait permettre à Ousmane Traoré de faire son trou dans l'équipe. © L'Union

A Sedan, Laval a gagné. Suite à cette fameuse 65e minute bien sûr, avec le retour au 4-4-2 et l'entrée en pointe du duo Viale-Do Marcolino. Néanmoins, difficile de laisser aux oubliettes l'inédit 4-3-3 aligné au coup d'envoi, et qui a posé des problèmes à Sedan, mais aussi et surtout redonné vie aux mayennais. Le Stade Lavallois a tenu le ballon, joué haut et s'est installé dans le camp adverse ; progressivement dans les premières minutes, puis après avoir été temporairement sonné par le but adverse. Dans ce 4-3-3 il y avait tout d’abord un quatuor défensif traditionnel dans la forme, mais chamboulé dans le fond avec les suspensions de Pierre Talmont et Makan Traoré, ayant notamment permis la titularisation de Kévin Perrot très vif sur le côté gauche.

Un milieu de terrain avec une sentinelle, le capitaine Oscar Ewolo, et deux milieux récupérateurs un cran plus haut : Anthony Gonçalvès et Jordan Adéoti, ce dernier qui a notamment rayonné par son alternance entre puissance défensive et impact offensif. Le béninois a notamment bien combiné avec Ousmane Traoré, titulaire sur la gauche d'une attaque à trois têtes, avec Bilal Hamdi et Vincent Le Baron qui ont mis du dynamisme, en solitaire et en combinant à deux, sur la droite. Cependant, difficile de ne pas pointer que toute la fluidité de la construction du jeu, aboutissait à une stérilité offensive, et quasiment aucune occasion franche jusqu'à l'heure de jeu. Une question de dispositif ou de joueur ? Le 4-4-2 classique adoré de Philippe Hinschberger, souvent aux allures de 4-2-2-1-1, n'a pas payant en début de saison ; avec notamment un attaquant en soutien souvent inutile.

Dans le 4-3-3, c'est le poste d'avant-centre qui est le talon d’Achille. Julien Viale en pointe dans un 4-3-3, épaulé par les Hamdi, O.Traoré ou Le Baron, voire Ludovic Gamboa - qui pourrait aussi évoluer comme milieu récupérateur décalé sur la gauche – ainsi que Romain Ciaravino (et à plus long terme Lhadji Badiane), ça pourrait marcher ? Certes, ça peut également enterrer Jérôme Lebouc par exemple, et accentuer la concurrence avec les Ghislain Gimbert et Fabrice Do Marcolino en pointe : le premier dont on dit que la combativité manque parfois, et le second qui a lui-aussi été décisif (buteur) à Sedan. Interrogation de joueurs, interrogations de dispositif : les deux sont étroitement liés. A Philippe Hinschberger de faire ses choix ; lui qui a déjà imposé sa patte à Sedan, dans le onze de départ et en cours de rencontre.

Et vous, quel est votre opinion sur l'organisation en 4-3-3 ?

Charles.T

© Allez-Laval.e-monsite.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site